Ehrlichiose

L’ehrlichiose est une maladie parasitaire transmise par les tiques. Elle se caractérise par une anémie, une atteinte du système immunitaire, et une altération de la coagulation sanguine. C’est une maladie mortelle, tout comme la piroplasmose.

Quels sont les animaux exposés ?

La maladie est particulièrement représentée en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, ainsi qu’en Europe. En France le bassin méditerranéen et la Vallée du Rhône sont touchées. On la trouve aussi en Asie et en Afrique.

Signes cliniques

La maladie peut être aiguë, subaiguë ou chronique.

La phase aiguë commence par de la fièvre, une anorexie, des vomissements, une augmentation de taille des ganglions, et des saignements. Cette phase peut durer jusqu’à quatre semaines. Peu de chiens survivent à cette première phase.

En fonction de l’espèce et du statut immunitaire, une phase subaiguë puis chronique s’installe ensuite. Parmi les symptômes chroniques les plus marqués on observe des saignements de nez, des signes neurologiques, une inflammation rénale et de l’arthrite. La plupart des chiens ne survivent pas. Les Bergers Allemands sont particulièrement sensibles à l’infection.

Prévention et contrôle

Si vous habitez ou partez en vacances avec votre chien dans une zone à risque, il est vital de protéger votre chien contre les tiques, et de vérifier après chaque sortie son pelage. Si vous pouvez retirer les tiques dans la journée de leur fixation, cela aide à prévenir la maladie. Un collier contenant de la deltaméthrine permet de prévenir l’infestation pendant 6 mois.

epagneul